29/03/2018

Êtes-vous prêts à payer 100% d'impôt ?

Lors du grand débat des candidats au Conseil d’Etat, la représentante de La Liste pour Genève, Madame Magali Orsini, nous fait part de ses récriminations en matière fiscale, revendiquées depuis des dizaines d’années, et visiblement refusées par le peuple depuis autant de temps. Mais on ne se décourage pas ! La liste des punitions est longue, elle-même a dû l’écrire pour ne surtout « rien oublier » :

  1. Rétablissement des droits de succession
  2. Suppression des forfaits fiscaux
  3. Suppression du bouclier fiscal
  4. Suppression de l’imposition limitée des dividendes des gros actionnaires
  5. Plus grande progressivité de l’impôt direct
  6. Maintien de l’impôt sur la fortune (nous sommes encore un des rares pays à le pratiquer)
  7. Maintien de la valeur locative
  8. Réévaluation de la valeur fiscale des villas et appartements (donc augmentation de la valeur locative et de l’ISF)
  9. Refuser à tout prix la réforme de l’imposition des entreprises PF17

Rien que ça !

Cela signifie que certains contribuables pourraient payer plus de 100% d’impôt !

Cela signifie aussi qu’une personne ou un couple ayant travaillé toute sa vie et ayant pu mettre un peu d’argent de côté pour acheter son logement et rembourser ses hypothèques, devrait, une fois arrivé à la retraite, revendre son bien faute de pouvoir faire face à des taxes aussi monstrueuses qu’injustifiées (impôt sur la fortune, impôt sur la valeur locative et impôt immobilier complémentaire).

On croit rêver. La gauche ne se fixe plus aucune limite pour « prendre l’argent là où il est », selon leur pathétique et désormais célèbre slogan.

Qu’on soit bien clair : la solidarité et l’aide aux plus démunis ne sont contestées par personne, mais il ne suffit pas de prendre et distribuer, il s’agit également de créer. Or quel entrepreneur serait assez fou  pour prendre des risques considérables, embaucher du personnel et travailler 15 heures par jour s’il devait reverser à l’état les ¾ ou plus du fruit (si fruit il y a) de ses efforts ?

Il semblerait que la valorisation du travail et de la responsabilité individuelle ne soit plus d’actualité. Elle est pourtant une notion fondamentale sans laquelle notre société ne pourrait pas fonctionner.

17:34 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

C'est exactement ça: En tant qu'employé, petit propriétaire de mon logement, petit épargnant, consommateur, etc... Je devrais naturellement voter a gauche. Sauf que dans la pratique cette gauche (de EaG au PS en passant par les verts) fait tout pour me dépouiller du fruit de mon travail, tous taxer au maximum, et me jeter a la rue.

Écrit par : Eastwood | 30/03/2018

Les commentaires sont fermés.